L’arrière goût du Mille-feuilles

Personne n’est une moyenne et plus les organisations humaines sont grandes, plus elles sont contraintes de ne d’adresser qu’à une moyenne… qui n’existe pas.
  • Bonjour, je voudrais faire une démarche administrative simple.
  • Ah oui, mais vous êtes un cas particulier.
  • Bien sur, je suis un particulier !?!
  • Oui mais vous ne rentrez pas dans les cases…. Désolé. Suivant !

L’arrière-gout du Mille-Feuilles, c’est cette sensation de ne pas être « normal » dès que l’on s’adresse à une « machine administrative » ou un géant du ouaibe, en fait c’est le cas la plupart du temps. Rien de personnel, bien au contraire :

Vous n’êtes pas une moyenne.

Plus les organisations humaines sont grandes, plus elles sont contraintes de ne s’adresser qu’à une moyenne… qui n’existe pas.

En découle un véritable broyage des individus pour les faire rentrer dans les cases, y compris la personne qui vous accueille derrière son guichet. Même les plus motivées finissent par voir leur énergie diluée dans la paperasse, dans un Booking.worldcompany.machin, un Airbnb.evasionfiscale.truc etc.

C’est précisément ça l’arrière goût du mille-feuilles administratif, cette sensation d’être morcelé, coupé en tranche dans des réalités administratives et informatiques qui nous échappent. Et c’est entre les feuilles que se glissent, par opportunisme, pourtant bien naturel, de grandes entreprises qui, passé une certaine taille, finissent toujours par se domicilier dans un paradis fiscal, entraînant la paupérisation de nos états. Tous les collègues qui ont décidé de vivre l’aventure de l’entrepreneuriat le savent bien.

On a bien rit…. vous commencez à comprendre ou je veux en venir… Au fil de ce blog, je vais tenter de vous montrer comment jouer le jeux de tout ce bousin pour reconquérir votre liberté d’être, d’entreprendre, d’être humain au delà de la matrice.

Aujourd’hui, internet et ses outils nous permettent de sortir de cette moyenne.

Alors, « Soyez vous mêmes, les autres sont déjà pris » disait Oscar Wild…

2 commentaires

  1. Pingback:DSP ? Kécécé ? - E-Collègues - Pic St Loup

  2. Pingback:Ali Baba et les Amazones - E-Collègues - Pic St Loup

Laisser un commentaire